Nous les femmes

nous-les-femmes
source pinterest

Bon

Il faut que je vous parle sérieusement, à vous mesdames…. (ces messieurs peuvent rester… ) car, je pense qu’il est temps d’arrêter de déconner (je n’aime pas utiliser ce genre de mot mais là, je crois que c’est nécessaire...)

Je respecte le choix de toutes à chacune, je peux le comprendre mais je voulais juste tirer la sonnette d’alarme ou tout du  moins être le « Jiminy cricket » histoire que personne ne se fasse rouler dans la farine…

Alors OUI, être écolo c’est bien!

Vouloir être respectueuse de la planète, c’est bien aussi.

MAIS!

Point trop n’en faut quand il s’agit de notre liberté-chérie acquise durement par nos précieuses grand-mères militantes (bien qu’il nous reste quand même du pain sur la planche)!

Alors, zéro déchet c’est bien :

  • passer trois plombs à faire ses courses parce que le magasin en vrac est à perpète: OK
  • passer trois plombs à ranger les courses dans les bocaux car on a banni les emballages: OK
  • passer sa soirée à cuisiner, parce que l’on veut le meilleur pour les chéris de notre foyer (et parce que l’on n’a pas le choix car tout ce que l’on achète doit être préparé vu que l’on refuse l’industriel):  OK
  • passer plus temps à faire sa vaisselle et son ménage parce que les produits HOMEMADE sont moins efficaces mais notre maniaquerie elle est toujours au top… OK
  • aller à pied ou en vélo ou en co-voiturage ou perdre des heures précieuses dans les transports en commun: OK  (cette liste inclut tout ce que je fais afin de démontrer mon libre arbitre)

Tout cela est bien beau, et si certaines y voient une source d’esclavage, c’est un choix de vie… que l’on adapte chacune à sa sauce…

Là où je commence à voir les choses d’un mauvaise œil c’est quand je m’aperçois que le processus est poussé à son paroxysme et qu’il menace notre liberté, même une mise en place d’une certaine vassalité. Et comme par hasard, c’est sur nous, les femmes, que se pose le problème ?!

Alors quand il est question de :

  • Faire et laver ses protections mensuelles?
  • Faire et laver le papier toilette?
  • Faire et laver les couches de son bébé?

Permettez-moi de laisser surgir en moi la « passionnata féministe et bruleuse de soutif « !

Mesdames, Il y a 24h dans une journée… nous sommes déjà muli-méga-extra tâches, comment pouvons-nous caller tout cela dans notre emploi du temps?! Est-ce que la planète nous aimera plus si nous passons nos nuits à coudre et laver notre linge intime ?

Sérieux?

Si l’on met bout à bout toutes ses tâches ?

Arrêter de travailler?

Parce que ce n’est pas bibi-chéri, qui va coudre nos petites protections…ni les laver…

N’oublions JAMAIS que nous avons bénéficié d’un courant féminisme qui nous a permis au cours du siècle dernier de pouvoir mener notre vie au mieux et libérée du joug paternaliste (même si on les aime nos zhommes !) la liberté est précieuse.  Alors attention à ce que nous ne nous enchaînions pas nous-mêmes à vouloir trop bien faire.  Le progrès n’est pas à diaboliser ; il est salvateur s’il est utilisé correctement avec discernement et bon sens… On en a abusé mais il n’en est pas pour autant mauvais.

Il faut être prudente quant à ces « déviances » pas très féministes… à force de vouloir bien faire je pense que cela devient contre-productif.
Un autre combat plus juste serait à mener dans le domaine de l’intime:

Demander à ce que les femmes aient accès à des protections, bio et ….. Gratuites!

Pourquoi, parce que nous sommes femmes et que nous devons chaque mois de notre vie et ce durant de nombreuses années, payer (à prix fort) ce que dame nature nous envoie chaque mois? Ce n’est pas à nous de remédier au manquement en fabriquant de « jolie » petites protections à fleurs parce que celles du commerce polluent et qu’elles sont bourrées de produits chimiques !

Il en est de même pour les couches de bébé… en plus, ce n’est pas comme si je venais d’inventer le fil à couper les bananes, cela existe déjà…alors la patrie qui nous a demandé de faire 2,1 bébés par femme (source INSEE), pourrait nous fournir la matosse également? Non ?

Il serait plus utile de troquer notre temps « couture-lessive » à demander ce droit ? Parce que moi, j’espère une autre activité pour ma fille dans les années à venir que lingère….

Je vous laisse à cette réflexion, mais

Pour mémoire :

Historique des droits des femmes

1791 : Olympe de Gouges rédige la « Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne »

1792 : La loi permet le divorce par consentement mutuel

1804 : Le code civil prévoit que : « le mari doit protection à la femme, la femme doit obéissance à son mari »

1850 : Création obligatoire d’écoles de filles dans les communes de 800 habitants (loi Falloux)

1876 : Hubertine Auclert fonde la société Le droit des femmes qui soutient le droit de vote pour les femmes 

1903 : Marie Curie reçoit le prix Nobel de physique

1920 La loi assimile la contraception à l’avortement qui est considéré comme un crime

1924 : Uniformisation des programmes scolaires masculins et féminins et création d’un baccalauréat unique

1938 : Suppressions de l’incapacité juridique de la femme mariée

1944 : Droit de vote et d’éligibilité pour les femmes.

1946 : suppression de la notion de « salaire féminin »

1956 : Fondation de « la maternité heureuse » qui devient en 1960 Mouvement Français pour le Planning Familial

1965 :  Les femmes mariées peuvent exercer une profession sans l’autorisation de leur mari.

1967 : Loi Neuwirth autorise la contraception

1970 : L’autorité parentale remplace la puissance paternelle

1972 : – Reconnaissance du principe « à travail égal, salaire égal ».
– L’école polytechnique devient mixte : 8 femmes sont reçues

1974 : Françoise Giroud première secrétaire d’état à la condition féminine

1975 : – Loi Veil pour l’Interruption Volontaire de Grossesse – IVG

– Réintroduction dans la loi du divorce par consentement mutuel

1976 : La mixité devient obligatoire pour tous les établissements scolaires publics

1980 : Marguerite Yourcenar est la première femme élue à l’Académie française

1981 : Yvette Roudy est ministre déléguée des droits de la femme

1982 : L’IVG est remboursée par la Sécurité sociale

1983 : Loi Roudy pose le principe de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

1984 : Le congé parental est ouvert à chacun des parents

1991 : Édith cresson première femme 1re ministre

1993 : – La loi du 8 janvier affirme le principe de l’exercice conjoint de l’autorité parentale à l’égard de tous les enfants, quelle que soit la situation des parents (mariés, concubins, divorcés, séparés).

– Loi Neiertz : condamnation de l’entrave à l’IVG

1999 : Création du PACS (pacte civil de solidarité)

2000 : Mise en œuvre d’une politique globale d’égalité des chances dans le système éducatif

Condamnation de l’entrave à l’IVG

2000 : Promulgation de la première loi sur la parité politique

2001 : Augmentation du délai égal de l’IVG de 10 à 12 semaines

2002 : – Création du congé de paternité
– Reconnaissance de l’autorité parentale conjointe + garde alternée + coparentalité
– L’enfant peut porter le nom de ses deux parents

2003 : Loi instaurant la prestation d’accueil du jeune enfant (PAJE)

2004 : La loi du 26 mai relative au divorce introduit la procédure d’éviction du conjoint violent.

2005 : La loi du 12 décembre relative au traitement de la récidive des infractions pénales donne la possibilité au juge pénal d’ordonner à l’auteur de violences de résider hors du domicile ou de la résidence du couple.

2006 : – Loi du 4 avril renforçant la prévention et la répression des violences au sein du couple ou commises contre les mineurs ajout le pertenaire « pacsé » et les « ex » au titre des circonstances aggravantes.

– Introduction de la notion de respect dans les obligations du mariage
– Alignement de l’âge légal du mariage pour les garçons et les filles à 18 ans
Loi relative à l’égalité salariale entre les femmes et les hommes.
 – 29 % des entreprises sont créées par des femmes 
– Les salaires des femmes sont inférieurs de 27 % à ceux des hommes. (Données DARES)
En droit direct, les femmes touchent 825 € en moyenne contre 1 426 € pour les hommes, soit 50 % des retraites des hommes

2008 : – Inscription dans la Constitution de « l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu’aux responsabilités professionnelles et sociales ».
– Les femmes représentent 47.6 % de la population active, 57,2 % des bénéficiaires du minimum vieillesse sont des femmes (à vérifier). Parmi les travailleurs à temps partiel 82 % sont des femmes

2010 : Vote de la loi relative aux violences faites spécifiquement aux femmes, aux violences au sein des couples et aux incidences de ces dernières sur les enfants : création de l’ordonnance de protection des victimes et du délit de harcèlement moral au sein du couple.

2012 : Vote de la Loi n° 2012-954 du 6 août 2012 relative au harcèlement sexuel.

2014 : Vote de la Loi n°2014-873 du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes

2016 : Vote de la Loi n° 2016-444 du 6 avril 2016 visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel et accompagner les personnes prostituées

 

 

2 commentaires sur « Nous les femmes »

  1. Bien qu’étant homme je souscris à ce que vous dîtes.

    Parfois l’écologie et les écologistes sont jusqu’au-boutiste et dans ce sens ils en reviendrons un jour ou l’autre à prôner le retour dans les cavernes.
    Oui j’exagère un peu certes, mais le temps où les Messieurs pouvaient avec leurs seuls salaires, faire vivre une maisonnée avec la femme au foyer et deux ou trois enfants, est largement dépassé.
    Un temps où effectivement les taches quotidiennes des ménagères complétaient au mieux l’argent du ménage, un temps où les repas étaient conçus en fonction des productions saisonnières, un temps où il n’y avait pas pléthore d’électroménager couteux, d’audiovisuels, ou l’unité de chauffage était dans la pièce principale, un temps où pour se rendre au travail ont utilisaient les transports en commun,… etc.
    Voulons-nous cela en 2019 alors qu’il Il y a malheureusement nécessité que le couple travail pour pouvoir subvenir aux besoins matériels de la famille créée ?

    Ecologistes oui mais commençons par mettre les nombreux camions sur le rail, interdire les pesticides et les adjuvants dans les plats tout préparés. Dénonçons tous les emballages, suremballages et parfois même sur sur-suremballages …
    Et puis dans la série pendant que nous y sommes, pourquoi ne pas dénoncer ces croisières paquebots immenses sillonnant maintenant les poles contribuant au réchauffement de la planète.

    Un coup de gueule certes, désolé
    En toute cordialité
    Michel

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne crois qu’au bon sens, un peu de réflexion et nous devrions nous entendre. Tirer parti de nos erreurs, être humbles voilà qui pourrait nous servir. Je suis d’accord avec la fin de vos propos. Je suis écolo, mais cela ne fait pas de moi un animal à oeillères 🙂 merci pour votre commentaire et votre fidélité et merci pour vos articles également . Bonne journée

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s