un jour…

Un jour un homme m’a dit:

Faisons un enfant

Je n’ai pas décliné

L’enfant est apparu

Et j’ai été obligée d’être heureuse

J’ai été obligée de vivre

Et de faire de chaque instant de cette vie, une vie heureuse

J’ai couvert ma tête d’un casque

J’ai emprunté une armure

J’ai armé mes bras

Et j’ai déminé le terrain

Chaque jour, j’ai combattu les ennemis

J’ai protégé chaque minute de son souffle

J’ai abrité son corps dans du velours

J’ai camouflé la laideur

J’ai diverti ses yeux de beauté

Mon souffle, mon corps, ma laideur, mes yeux n’existaient plus

J’étais l’enfant

Que j’aime ce costume!

Que j’aime cette métamorphose

L’enfant m’a obligé à voir tout

D’un coup

Et d’en apprécier chaque minute

C’est très cucul

Mais finalement quel bonheur d’être cucul?!

Bonne fête à moi-mère!