Petit à petit – L’ignorance du peuple nous garantit de sa soumission

Depuis que j’ai écrit mon premier article « écolo » j’ai fait beaucoup de chemin; comme beaucoup je pense d’ailleurs. Ayant l’écologie chevillée au corps depuis presque toujours (une adolescence hippie et marleysienne doit en être la source…) je cherche des solutions, je me renseigne, j’essaye d’agir.

Mais force m’est de constater, qu’il n’y a pas mille et une solution. Cette unique solution n’est pas la plus facile à accepter. J’ai perdu nombre d’amis déjà sur mon chemin qui prenait mes convictions comme un jugement que je portais sur leur vie. J’ai surement été maladroite car ça n’a jamais été un jugement. Un engagement certes, mais aucunement un jugement. Chacun fait comme il peut à son échelle et chacun à sa propre mesure .

Par contre, le message que nous devrions tous entendre et partager c’est qu’il y a un vrai besoin de changement et ce n’est pas forcement un mot que l’on aime entendre.

A partir du moment où nous savons, tout se passe entre notre conscience et nous. C’est très personnel. Certaines personnes s’arrange très bien avec leur conscience, d’autres un peu moins. Chacun met dans la balance ce qu’il juge important.

Et puis il y a ceux qui peuvent et ceux qui ne peuvent pas.

Il y a ceux qui veulent et ceux qui ne veulent pas.

Aucun jugement ne doit être porté d’un coté ou de l’autre.

Mais je pense que chacun doit pouvoir prendre une décision (agir ou ne pas agir) en ayant la connaissance. Après, c’est comme pour la conscience chacun s’arrange avec comme il veut…

Ainsi sur ce chemin du changement, il faut savoir que:

Il faut oublier l’énergie verte, l’énergie renouvelable, la consomation verte. Créer des énergies vertes est un leurre. Ainsi vouloir remplacer les voitures qui fonctionnent à l’énergie fossile par des voitures électriques ou des voitures roulant à l’éthanol est une chimère.

Tous ces mots font partie de l’ancien monde. Ce monde ne survivra pas à ce qui va suivre. Ce monde ne fonctionne que pour une minorité d’humains, je vous passe les exemples via la pauvreté et même le traitement de la crise sanitaire que nous traversons.

Il faut savoir que:

Tout ce que nous vendent les leaders écologistes ne tient pas la route. Nous ne pouvons remplacer une énergie par une autre pour que notre mode de vie ne change pas. Notre mode de vie tel que nous le connaissons va disparaitre, c’est inéluctable. Nous devons comprendre que ce changement est nécessaire et sera de toute façon là. Alors, on peut sauter du 10 étage en se disant que jusqu’ici tout va bien car le plus important c’est l’atterrissage mais nous pouvons tout de même préparer cet atterrissage….

Il faut savoir que:

Utiliser la biomasse afin de palier aux énergies fossiles revient à rester dans la veine de la vieille économie pétrolière qui essaie de se perpétuer au travers d'une autre matière première: la planète verte. La seule raison pour laquelle on a planté du maïs ou du soja pour faire des biocarburants, c'est qu'il y a des subventions pour ce faire. La principale crise de notre temps c'est que nos esprits ont été manipulés afin qu'on se fasse gouverner par des illusions. Nous nous sommes mis à mesurer la croissance, non pas en fonction de l'enrichissement de la vie, mais en fonction de sa destruction. (Shiva Vandana)

Y aviez-vous déjà pensé? Moi, non.

Pourquoi les leadears écologistes n’en parlent pas?

Sont-ils dupent ou ont-ils accepté l’innaceptable?

La seule raison pour laquelle on nous fait avaler cette histoire selon laquelle les renouvelables vont nous sauver du changement climatique, c'est parce que ça rapporte aux milliardaires, aux banquiers et aux entreprises et la raison pour laquelle on ne parle pas de surpopulation, de sur-consomation et du suicide que constitue la croissance c'est que ce serait mauvais pour le business.

La solution n’est pas de trouver une énergie verte, la solution est de changer notre mode de vie .

Il faut se résoudre à ce changement. C’est la clé de voûte de la survie de notre planète. Ne plus voir la planète comme une endroit ou l’on se sert et que l’on utilise mais un lieu que l’on doit préserver et ce tout aussi égoïstement pour notre survie!

Tous les autres discours seront du temps et de la matière grise de perdu.

Créer des richesses est un gros mot.

Consommer est un gros mot.

Nous ne créons rien: nous prenons des richesses, les richesses de la planète.

La seule richesse qui nous pouvons créer c’est du lien entre humains.

Auréolés de nos actions vertes, fière comme Artaban de notre mission humaniste, nous nous sommes fait berner. Le détournement du mouvement écologiste par le capitalisme est achevé et le « remède » est pire que le mal.

Alors quoi?

Alors comment?

Le changement découle de la connaissance et que seule la connaissance peut impulser la transformation. Il existe une solution , nous humains devons accepter qu'une croissance infinie sur une planète finie c'est un suicide. Nous devons accepter le fait que notre présence dépasse déjà largement la soutenabilité et tout ce que cela implique. (Jeff Gibbs)

Je suis une micro nano particule à l’échelle du monde. Mais je suis tout de même dotée de cellules grises qui me permettent de subvenir à mes besoins vitaux mais au-dela de ces fonctions primaires, ces cellules grises me permettent également d’analyser, de réfléchir et d’appréhender le monde qui m’entoure.

Toutes ces merveilleuses qualités font que je suis un être conscient qui réfléchit.

Que nous réfléchissons.

Je ne demande pas de revenir à l’âge de pierre ceci est un anti-écologiste primaire, je demande juste de vous interroger sur la suite que vous voulez donner à votre vie et quels pourrait être les changements fondamentaux que vous seriez prêts à mettre en place afin de nous donner à nous tous une chance?

Il faut tout repenser ENSEMBLE!

Je vous invite à regarder cette video qui m’a inspiré cet article: video.

Ainsi, vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas….

L’ignorance du peuple nous garantit de sa soumission

Catherine II de Russie