Jour de pluie

Comment contrer un jour de pluie?

De façon bête et méchant…

Je sors MES godillots rouges !

J’avoue une totale passion pour les godillots ! Vous l’aurez peut-être remarqué dans mes dessins ? J’ai fait une longue analyse psychologique à ce sujet…. Et il me semble que Charlie Chaplin a quelque peu parsemé mon imaginaire d’images subliminales de godillots…

J’aime la démarche un peu disgracieuse que les godillots impliquent… d’ailleurs il est nécessaire de toujours les acheter un poil la taille en dessus… c’est tout l’art du godillot.

Vu mon grand âge et le regard réprobateur de ma fille, cela faisait des années que j’avais renoncer à m’en racheter…la dernière paire m’avaient duré 12 ans, 3 mois et 5 jours..

Mais, un jour, ou j’ai échappé à la surveillance de ma fille, j’ai été inexorablement attirée par cette belle paire de godillots rouges avec sa languette en tartant. Fan à vie de l’Ecosse, j’ai vu cela comme un signe : Elles étaient faites pour moi, elles m’attendaient, elles me voulaient !!!!!!!!!!!

Devant tant d’évidence, une telle synchronicité ne peut être ignorée.

Non d’un petit bonhomme en bois ! (ouep, j’ai osé)

Mais quel bonheur ! Retour à mes 15 ans ! j’avais oublié cette sensation de démarche déambulante et à la fois confortable ; absolument inesthétique aux yeux de la majorité mais ce côté « walk on the wide side » qui me plait tant !

— » Eh, dis donc petits pia-pia ? 

– mmmmmm ?

– dis donc, tu nous saoules à longueur d’article sur les méfaits de la société de consommation et bla et bla et blablabla !?

– ….

– tu connais l’adage (que tu prêches ardemment d’ailleurs !) il vaut mieux donner l’exemple que de donner des leçons ! ça te parle ?

– euh… ben voui mais …

– t’as plus de pompes à te mettre peut être ?mmmm ?

– euh … ben voui mais…

– Donc bla bla bla Black Friday, blablabla zéro déchets et MADAME se paie des pompes toutes neuves ?

– euh ben voui mais..

– Ben voui mais ? Ah ! non ! C’est un peu court, jeune fille ! On pouvait dire… Oh ! Dieu ! … bien des choses en somme…En variant le ton

– Oh la la la la… c’est bon ! je n’ai jamais dit que j’étais parfaite ! Je n’ai jamais dit que je n’étais pas humaine avec toutes mes contradictions d’humain imparfait. De plus, je suis une femme donc (ouep des fois je suis une féministe de mauvaise foi aussi..) Donc, je peux ! je n’ai jamais dit qu’il fallait arrêter de consommer, j’ai écrit (et j’assume) qu’il faut le faire en conscience.  Avec réflexion et ma foi, céder à la tentation peut parfois être salvateur ! S’interroger du pourquoi du comment, voilà qui rend l’achat de l’objet du désir plus intelligent. Plus éthique.   Et puis des fois faire des conneries à la con, c’est cool, ça fait du bien… c’est reposant car le poids des bêtises de nos ainées peut devenir réellement anxiogène !

– … »

A chacun ses godillots rouges ! Faites-vous plaisir, mais soyez justes et soyez conscients de vos actes ! C’est le début de la liberté intelligente.