Froid

froidOu comment ressembler à quelque chose sous toutes ses couches ?! 

Voilà mon interrogation du moment… Même pas espérer être « jolie », juste me rapprocher d’une allure humaine et non pas de celle des ursidés ?

 

 Multicouches est devenue mon surnom.

Mon désespoir, hormis le fait de me déplacer frontalement ou latéralement car mes membres n’ont plus qu’une mobilité réduite, c’est que malgré ces multicouches, j’ai toujours froid !

 Cela commence dès matin… au sortir du lit…

D’ailleurs, je profite de ce petit article pour rendre un vibrant hommage à l’homme qui partage ma vie et qui accepte (tolère ?) mon accoutrement de nuit : pyjama-gilet-chaussettes (je ne suis pas allée jusqu’au bonnet de nuit, consciente qu’il y a des limites à ne pas dépasser). Tout cet attirail, hors donc, pour qu’au sortie du paradis (mon lit il s’entend, pour preuve→ une déclaration) mon corps ne soit pas en contact direct avec l’ambiance glaciale du petit matin glauque…

Malheureusement vient le moment où il faut enlever cet attirail pour se revêtir d’un autre attirail… Alors j’ai mis en place une ruse de sioux polaire : faire chauffer mes chaussettes et mes couches successives sur le radiateur de la salle de bains (véridique, je n’invente rien, je peux filmer pour preuve).

Au niveau timing, c’est serré, je mets 1, 2, 3, 4 , 5 couches !

Je peux comprendre qu’à ce stade de mon écrit, vous vous demandiez si, par hasard, je ne serai pas une grosse radine qui met le chauffage au minimum par soucis d’économie de bout de ficelle ou autre lubie écolo?! Et bin non ! Je paie une facture astronomique ! Pour obtenir un modeste 22C.  On m’a dit que c’était déjà beaucoup… Or moi, quand je dessine, je suis, en plus de mes 5 couches,  aussi emmitouflée dans une couverture ! Je bois des litres de thé chaud et du coup, je passe mon temps là où vous savez… par contre, ce que vous ne savez pas, c’est que c’est la seule pièce de la maison qui n’a pas de chauffage… un cercle vicieux…car on a vite froid par cette partie-là…

Donc, je n’aime pas le froid, mais sachez qu’il me le rend bien ! Nez qui coule, yeux qui pleurent, peau sèche.

Je vous parle des cheveux ? En cette saison, on a déjà tous l’air d’avoir choppé une pelade mais le délice du bonnet (qui gratte et ce quelle que soit la matière et l’âge du capitaine) n’en est pas la seule cause.  Non, la joie du mélange doudoune-polyester et bonnet en laine, nous fait vivre un vrai bonheur capillaire : un cheveu électrique hérissé avec un manque certain d’esthétisme…

De toute façon la doudoune ne m’aime pas non plus, je ne ressemble à rien là-dedans ; d’ailleurs qui ressemble à quelque chose dans un sac de couchage ? (dit la chenille au papillon ?)

Mais il y a une autre raison qui me fait ne pas aimer le froid, c’est qu’il semble avoir d’emprise que sur moi ! Et que certaines ne semblent jamais être touchées par sa morsure piquante ! Vous voyez de qui je veux parler ? De celles qui n’ont jamais froid ! Qui sont ces êtres à part qui vont dans leur petite liquette de soie en dentelle sous une veste légère, tout en élégance et féminité ? Perchée sur de magnifiques talons, jambes bronzée à l’année ne nécessitant jamais de collant…  C’est fait en quoi ces bêtes de beauté ? Si ce n’est pas du favoritisme ça !? 

Bon

Entre nous soit dit…

Je n’aime pas quand il fait trop chaud non plus…

Rooo bon… chiante mais sympa.

Bonne journée